La Maison d’Enfants de Penthaz

Imprimer

Partager

Noémie Kornfeld championne d'Europe de karaté par équipe

La reconnaissance nationale avec Monsieur le Conseiller fédéral Guy Parmelin
La reconnaissance nationale avec Monsieur le Conseiller fédéral Guy Parmelin
image
image
image

mai 2018

L'or au bout de l'effort collectif pour le karaté féminin Suisse par équipe.

« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. » Platon

En finale, par équipe, la sélection Suisse réussi un exploit aux championnats d’Europe de Novi Sad en Serbie. Face à l’Italie, c’est Noémie Kornfeld qui a eu l’honneur de disputer le premier combat, qu’elle a emporté 3-2, juste avant que sa compatriote Elena Quirici ne finisse le travail.

Dépassement, respect de soi, de l'adversaire, des règles du jeu, solidarité, esprit d'équipe, goût de l'effort, motivation, solidarité, courage… Voilà bien des valeurs attachées à ce sport et à la pratique sportive assez faciles à identifier tant celles-ci sont régulièrement proclamées par une multitude d'acteurs sociaux et politiques, avec souvent des intentions bien diverses.

Noémie est une athlète de haut niveau qui pratique avant tout son métier d’éducatrice sociale à 85% à la Maison d’enfants de Penthaz. Il ne suffit pas d’être une championne d’Europe pour imaginer s’entraîner tous les jours sans la contrainte du travail à côté. Si l’institution s’organise autour de ses obligations sportives pour lui permettre de réaliser des performances, elle reste un employeur pour Noémie et non un sponsor et dans ce sport, rien n’est fait pour remédier à l’aspect financier qui se chiffrent en plusieurs milliers de francs par année, assumés complétement par l’athlète.

Autant nous pouvons vibrer devant les exploits de nos compatriotes qui défendent les couleurs de la Suisse, autant il est regrettable que seuls quelques privilégiés, pratiquant des sports populaires et médiatisés s’offrent la liberté de réussir une vraie carrière sportive rémunérée.

Du côté de l’institution, qui accueille des jeunes en difficultés sociales, scolaires, familiales, il est indéniable que Noémie devient par son exemple, une personne ressource intéressante dans l’accompagnement. Montrer un peu d’abnégation, de combativité, de motivation, de volonté, de compromis, de réussite ou d’échec, de respect et d’engagement, permet de travailler sur des valeurs essentielles pour bien grandir dans notre société.

« Pour faire un bon vainqueur il faut être bon perdant. » Mika Hakkinen